L'équipe

 

Les membres du bureau de l'Institut :

Rose-May PHAM DINH, Présidente

Anne SCHNEIDER, Vice-présidente

Virginie DOUGLAS, Secrétaire

MIchel CRONIER, Trésorier

Dominique FROMENTIN, Trésorière adjointe

 

Les intervenants de l'Institut :

 

Nicolas BIANCO-LEVRIN, après des études de graphisme à l’école Duperré, a publié une vingtaine d’albums jeunesse et de bandes dessinées. Il a réalisé une douzaine de courts-métrages. Il reçoit une première fois le prix Octogone pour “Simon Sans nuit”, et une deuxième pour le projet de livre/film “Le Machino”. Il travaille régulièrement pour des institutions de littérature jeunesses. Depuis presque dix ans, il organise le festival Prototype Vidéo. En 2009, il est résident à Troyes et monte une exposition liant films d’animation et littérature jeunesse.

 

Nadine BRUN COSME, auteure, elle vit en région parisienne. Après avoir exercé plusieurs professions en contact avec des enfants et des adolescents, elle consacre à présent tout son temps à l'écriture. Elle a beaucoup publié chez Nathan, L'École des Loisirs et Milan. Au Père Castor, elle est l'auteur de Mon petit cœur tout en douceur, de la série « Loup ne sait pas » et bien sûr des 2 tomes de Grand Loup et Petit Loup.

 

Liliane CHEILAN, agrégée de Lettres Modernes et ancien professeur d'IUFM spécialisée en littérature de jeunesse, elle est actuellement formatrice (à l'Institut et dans l'association Livres&Images) et critique en littérature de jeunesse. Elle écrit dans les revues (Belphégor, La Revue des livres pour enfants, Hors Cadre[s], Griffon) et intervient dans divers colloques.

 

Virginie DOUGLAS, collaboratrice de longue date et actuellement secrétaire de l’Institut International Charles Perrault, est agrégée d’anglais et maître de conférences au Département d’études anglophones de l’Université de Rouen. Sa thèse de doctorat était consacrée à La subversion dans la fiction non-réaliste contemporaine pour la jeunesse au Royaume-Uni (1945-1995). Elle a dirigé l’ouvrage Perspectives contemporaines du roman pour la jeunesse (L’Harmattan, 2003) et prépare la publication d’une sélection de communications issues de l’atelier francophone — organisé par l’Institut — du 19e Congrès de l’International Research Society for Children’s Literature (août 2009) sur la littérature de jeunesse et la diversité culturelle.

 

 

Candice HAYAT, auteure-illustratrice, née à Paris en 1976 , est diplômée de l'Ecole Estienne. Elle a été sélectionnée en 1998 pour l'exposition figure-future du Salon de Montreuil. Elle aime expérimenter toutes sortes de techniques… faisant tout haut en couleur ! Elle fait par ailleurs partager ses découvertes aux enfants lors d'ateliers dans les écoles. Elle travaille actuellement pour l'édition, la presse et la publicité. Et certains soirs, elle rêve que les personnages de ses histoires sont vivants comme dans les dessins animés !

 

Rose-May PHAM DINH, Présidente de l’IICP, est Professeur de civilisation britannique à l’université Paris 13. Elle s’intéresse au rôle de la littérature de jeunesse dans la construction de l’identité individuelle et collective, et notamment à la représentation de la Seconde Guerre mondiale dans les romans pour la jeunesse. Elle est actuellement membre du bureau de l’IRSCL (International Research Society for Children's Literature).

 

Catherine RENAUD, est née au Danemark en 1974 et a grandi en France avant de passer une dizaine d’années en Angleterre, au Danemark, en Finlande et en Suède. Titulaire d’une maîtrise d’anglais et d’une maîtrise en langues scandinaves de l’université de Caen, elle est docteur-ès-lettres de l’université d’Uppsala en Suède avec une thèse sur le double-lectorat dans l’œuvre de Claude Ponti. Si elle continue à faire de la recherche en littérature de jeunesse, en donnant des formations ou des cours à l’université, en participant à des colloques en France, en Angleterre et en Scandinavie dans le but de favoriser les échanges littéraires et universitaires entre ces pays, elle se consacre principalement à la traduction en français de romans pour adultes et de livres pour enfants scandinaves.

 

Marie-Hélène ROUTISSEAU, Docteur en littérature comparée, enseigne la littérature de jeunesse à l’université du Maine et à Paris X. Elle est l’auteur d’une thèse publiée en 2006 chez L’Harmattan : Lewis Carroll dans l’imaginaire français : la nouvelle Alice. Elle a publié Des Romans pour la jeunesse ? Décryptage, chez Belin en 2008. Elle a aussi codirigé L’Enfant, les livres, l’écrit, aux éditions Erès en 2005. Elle est l’auteur de nombreux articles abordant, dans une perspective comparatiste, l’imaginaire littéraire des œuvres destinées à la jeunesse. Elle est également l’auteur d’un roman pour la jeunesse, Oublie-nous, publié en 2009 chez Belin.

 

Anne SCHNEIDER : Agrégée de Lettres Modernes, Maître de conférences à l’Université de Caen (IUFM) en littérature de jeunesse, section 9. Elle a enseigné pendant dix ans de la maternelle au lycée, puis comme PRAG Lettres à l’IUFM de Strasbourg de 2001 à 2010, où elle a enseigné la didactique de la littérature et la littérature de jeunesse. Elle a soutenu en 2008 à Paris IV-Sorbonne sous la direction de Beïda Chikhi, une thèse de doctorat sur la littérature de jeunesse issue de l’immigration algérienne et a publié de nombreux articles en littérature de jeunesse, en particulier sur la colonisation et la guerre d’Algérie racontées aux enfants, sur la littérature de jeunesse migrante, sur le théâtre pour la jeunesse, sur le carnet de lecture et la réception des textes migrants à l’école. Sa thèse est en cours de publication chez L’Harmattan sous le titre : La littérature de jeunesse migrante. Elle est Vice-Présidente de l’Institut Charles Perrault.

 

 

Anne Schneider,Vice-présidente de l’Institut Charles Perrault, est agrégée de Lettres Modernes et Maître de conférences à l’Université de Caen en littérature de jeunesse. Elle a enseigné pendant dix ans de la maternelle au lycée, puis comme PRAG Lettres à l’IUFM de Strasbourg de 2001 à 2010. Elle a soutenu en 2008 une thèse sur la littérature de jeunesse issue de l’immigration algérienne et a publié de nombreux articles en littérature de jeunesse et sur le théâtre pour la jeunesse. Sa thèse est en cours de publication chez L’Harmattan sous le titre La littérature de jeunesse migrante.

 

Docteur en littérature comparée, Marie-Hélène Routisseau enseigne la littérature de jeunesse à l’université du Maine et à Paris X. Elle est l’auteur d’une thèse publiée en 2006 chez L’Harmattan : Lewis Carroll dans l’imaginaire français : la nouvelle Alice. Elle a publié Des Romans pour la jeunesse ? Décryptage, chez Belin en 2008. Elle a aussi codirigé L’Enfant, les livres, l’écrit, aux éditions Erès en 2005. Elle est l’auteur de nombreux articles abordant, dans une perspective comparatiste, l’imaginaire littéraire des œuvres destinées à la jeunesse. Elle est également l’auteur d’un roman pour la jeunesse,  Oublie-nous, publié en 2009 chez Beli